9 mai, Mont Koya (Temple Ekoin)

Publié le par Le Blog Nippon

ffde500d.jpg

Le 9 mai nous grimpions le mont Koya, bien décidé à y séjourner une nuit. Trés connu pour ces nombreux temples, les monastères y offrent l'hospitalité. Enfin, ils offrent… contre rémunération, bien sûr, mais aussi avec l'obligation de suivre les horaires et les rêgles de l'établissement.

Installés confortablement dans des chambres traditionnelles d'un temple en très bon état et dirigé par des moines entre 20 et 25 ans au crâne rasé, jeunes et souriants, nous sommes allé manger à 17h30. Oui parce que le lendemain matin, on se lève à 6h afin d'assister à deux cérémonies: l'une de prière et l'autre du feu. Nous voila donc en repas presque "forcé" (mais avec bière !) totalement végétarien dans une salle uniquement pour nous, entouré de paravent somptueusement peints. Le soir (18h30), nous sommes amené à rentrer dans nos chambres afin d'y dormir.

Les toilettes et salles de bains sont communes et non mixte (évidemment). Les salles de bains ferment vers 22h et ne sont rouverte qu'à 15h le lendemain.

La nuit s'est bien déroulé bien que géné par la température trés basse (au sommet d'une montagne début mai avec un plancher en bois et des murs fins qui vous séparent à peine de l'extérieur). Nous avions oublié de brancher le radiateur à pétrole…

À 6h30 il faut être debout afin d'assister aux cérémonies. Pas d'absentéisme !

Nous sommes amené dans une salle du temple dédié au culte de Bouddha et nous nous devions d'exécuter quelques prières chacun notre tour (avec les autres pensionnaires tout aussi peu réveillés que nous). Puis, aprés la fin de la cérémonie, on nous dirige dans une autre salle, un peu plus petite afin d'assister (et de participer un peu) à la cérémonie du Feu.

Le moine, assis au centre prépare son petit bois et son huile afin d'allumer un feu assez conséquent pour démarrer ses prières. Une fois l'élément naturelle hypnotique éteint, on nous fait défiler devant la fumée afin de s'en asperger sur les parties de notre corps que nous voulons voir guérir (ou simplement le corps entier). 

7h30, nous sommes libérés et de nouveau athéistes. Là, nous sommes invité à prendre le petit déjeuner toujours entre nous et toujours végétarien.

Le check-out de 10h nous met dehors mais tant mieux car beaucoup de temples valent le coup d'oeil ! Très bonne expérience !

En se balladant dans la ville on croise inévitablement des moines partout, dotés de montre digitale, de portable, de camionette ou de scooter. En définitif rien de choquant mais tout de même inhabituel.

 

Martin

Publié dans Sites Touristiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article