Délicates attentions

Publié le par Le Blog Nippon

ecec0eae.jpg

C'est l'hiver. Il neige, il pleut, vous n'arrivez pas à faire la différence mais qu'importe, vous êtes trempé. Le parapluie translucide tient à peine le coup et laisse passer quantité d'eau sous plusieurs formes qui rend maintenant votre jean plus lourd, humide et froid. Vous haissez cette après-midi shopping dans les grandes rues de Ginza qui se résume plutôt à vider votre paye durement gagnée ces derniers mois, tant les heures supplémentaires étaient nombreuses.

Voila maintenant que vous avez envie d'uriner. En fait cela vous titille depuis 20 minutes mais là, ça devient pressant. Vous regardez autour de vous et, à travers la foule épaisse, vous apercevez faiblement un Starbucks. Il est 18h, il fait nuit et un bon café chaud vous fera le plus grand bien. Vous entrez mais le café américain est déjà complet et deux couples attendent déjà avant vous. Vous savez pertinemment que si vous partez c'est 1 heure de train avec des changements multiples qui vous éloigneront du réconfort alors vous attendez.

Les minutes passent, votre entrejambe vous démange de plus en plus et vos vêtements mouillés sont de plus en plus désagréable au toucher. Vous faites un peu de surplace pour faire passer le temps mais vos chaussures trempées ponctuent avec des "Flotch flotch" honteux. Un homme quadragénaire arrive après vous puis deux jeunes filles d'une vingtaines d'années vétues de façon criarde vous bloquent dans la file. Si vous la quittez c'est un retour à la case départ dans votre recherche du réconfort.

Les deux couples ont finalement trouvé une place aprés 15 minutes d'attente chacun. Vous trépignez et scrutez la salle afin de détecter le moindre mouvement pouvant signifier un départ et… ça y est ! La jeune étudiante assise juste à coté de vous à fini ses cours de math. Elle range ses affaires et quitte la chaise. Vous vous empressez de poser votre écharpe, votre veste et votre portable sur la chaise enfin vide et vous foncez aux toilettes.

Horreur ! La seule fenêtre ouverte se trouve au dessus des seules toilettes libres. L'air froid de l'extérieur à plus que rafraîchi votre futur place en inox, vous le sentez. Vous connaissez déjà le supplice du contact entre le rabat gelé et de votre postérieur d'une trentaine de degrés de différence. Tant pis, l'envie est trop pressante ! Ni une ni deux vous baissez votre pantalon et… OH !!!! OHHH !!!!! C'EST CHAUD !!! LES TOILETTES SONT CHAUFFANTES !! OOH MIRACLE !! AMOUR !! PARADIS !! COMME C'EST AGRÉABLE !!

 

Nous ignorons tout du pourquoi du comment. Nous ne savons pas pour quelles raisons les japonais se sont mis à mettre au point des toilettes aussi … performantes et agréables. Plus les toilettes sont high-tech dans les endroits chics et plus les atouts sont nombreux:

- rabat chauffant

- papier jetable en forme de rabat que vous pouvez poser en tant que protection si les toilettes ne vous semblent pas propres ou alors désinfectant et papier adéquat mis à disposition pour passer un coup vous-même

- faux bruits de chasse d'eau pour masquer vos propres bruits pendant une action dont vous n'êtes pas particulièrement fier

- petit jet d'eau plus ou moins fort permettant de vous laver l'anus

- jet d'eau plus large (et moins fort) pour vous laver les fesses

- petite dose de parfum pour vous parfumer les fesses aprés une action odorante

- deux rouleaux de PQ au cas où quelqu'un aurait terminé le premier avant vous. Il faut noter que le PQ à sa première feuille pliée en pointe afin de mieux la saisir

- chasse d'eau automatique dès que vous quittez le siège troué.

 

Au niveau de la chasse d'eau, c'est tout de même assez aléatoire. Tout ces gadgets électroniques se trouvent sur le coté droit du siège, facile d'accès. Mais parfois, vous ne savez pas si les toilettes sont automatiques et si elles ne se sont pas déclenchées ou alors s'il faut chercher un bouton quelque part. Vous tournez et retournez les toilettes sans apercevoir le petit levier du tube en acier qui relie les toilettes au réservoir derrière la cuvette ou alors la petite pédale cachée dessous. Le bouton au mur ponctué de kanji que vous ne savez pas lire ne fait rien. Vous vous sentez un peu piégé…

 

Enfin tout ça reste quand même une excellente expérience qui vous fait rester aux toilettes bien plus longtemps que d'habitude. Mais ça reste le haut de gamme des toilettes. Toutes ne sont pas comme ça. Chez nous, dans notre appartement, elles restent classique à part que la chasse d'eau se rempli par un petit robinet allié à un lavabo qui permet de nous laver les mains avant de tomber dans le réservoir, lorsqu'on la déclenche.

À l'origine, les toilettes japonaise ressemblent à des chiottes à la turque. Un récipient long en inox à terre, vous mettez les deux jambes entre, et vous faites. Il arrive tout de même d'en croiser souvent, surtout dans les vieux établissements, les écoles et lycées. Les toilettes en cuvette se nomment "western style" au lieu du "japanese style" plus… old school.

 

Le principal constructeur de toilette au japon s'appel Toto. C'est cette marque qui fournit quasiment l'intégralité de l'archipel.

 

Mais les toilettes (chic) ne s'arrêtent pas là. Lorsque vous allez vous laver les mains, il y a à votre disposition un robinet automatique qui marche à l'approche de vos mains et un distributeur de savon liquide d'une technologie similaire. Une fois propre, vous allez mettre vos mains dans le secheur qui est bien différent de ce qu'on trouve en France. Ce n'est pas un gros bloc en plastique attaché au mur avec lequel vous ne manquez pas de vous cogner la tête et qui vous envoie de l'air froid sur les mains en ne semblant pas faire grand chose, envoyant toute l'eau par terre… non. Il s'agit d'un bloc en plastique fendu par le haut, placé au niveau de la ceinture. Vous n'avez plus qu'a y mettre les mains et les ventilos fonctionnent. Mais ces ventilos envoient de l'air fort juste sur une "ligne" que vous sentez sur vos poignets. Vous n'avez plus qu'a retirer délicatement les mains par le haut en passant par le jet d'air et l'eau, rejeté, ira s'écouler dans le fond de la machine prévue pour ça. Ça prend… 5 secondes ou 10 si vous faites le geste deux fois.

 

Dans les toilettes des femmes, le lieu est bien plus complexe ! En effet, il y a plusieurs miroir plein pied pour se regarder et même des espaces avec des tabourets, des tablettes, des miroir au mur pour se remaquiller. Tout à été prévu pour qu'elles se fassent attendre un peu plus.

 

À savoir qu'il est rarement difficile de trouver des toilettes au Japon. Ils y en a très souvent, même dans les lieux de visite, construites spécialement. Dans le métro, ils y en a aussi beaucoup. Une des caractéristiques des toilettes japonaises c'est qu'elles sont rarement sales. Où que vous soyez, même si vous n'avez pas envie de vous assoir sur le rabat, ça ne sent pas l'urine ou pire… les toilettes sont propres, masculines ou féminines, qu'elles soient à l'exterieur, dans une grande enseigne, petite enseigne, large, petite, très fréquentées ou peu fréquentées.

 

Il faudrait que les français tirent la chasse sur leurs mauvaises habitudes, et que les grandes marques commandent ces toilettes high-tech dans leurs grands magasins !

 

Martin

Commenter cet article