Fonctionnement du système ferroviaire japonais (2)

Publié le par Le Blog Nippon

Alors, comment on paie le train au Japon ?

 

Pour un trajet unique et simple, on va prendre comme exemple le plan du réseau JR Lines avec ses tarifs:

 

reseau-train

 

Nous on se trouve à la station en rouge que pointe la flèche (Meguro) et nous voulons aller, toujours sur ce cercle vert, 5 stations plus loin vers la gauche (celle en plus gros), Shinjuku. Combien allons-nous devoir débourser ? 160 yens !

Et si nous voulons aller à l'opposé de notre station sur la ligne verte, ça coutera… 250 yens !

En fait le paiement s'effectue au kilométrage. Vous ne payez pas le trajet en lui-même, vous payez la distance. Plus vous allez loin, plus vous pairez cher mais vous ne payez aussi que ce que vous voyagez.

 

Il n'existe pas, à ma connaissance, d'abonnement intéressant aux réseaux ferrovière japonais. Ceux qui existent nécessitent, pour être rentables, de faire un trajet (identique) tous les jours voir davantage et ce sur de grandes distances, idéal pour les salary-men en somme. Exit les cartes oranges à forfaits très intéressants ou autre. Ici on paie comptant.

 

Par contre ce qui est fortement utilisé, ce sont les cartes prépayées:

 

pasmo

 

Les cartes PASMO et SUICA ("pastèque") ont la commodité d'enregistrer l'argent que vous mettez dessus, 1000/2000/5000/10000 yens, et vous débite la somme des trajets effectués. Plus besoin d'acheter de ticket, vous avez juste à remettre de l'argent dessus dès qu'elle est vide.

Dans les gares, vous pouvez aussi payer des achats avec cette carte: distributeurs, kiosks ou convinis, tous possèdent un module de validation de carte. Ils entrent la somme, vous passez la carte et c'est débité de votre compte. Merci au revoir, ça a duré 5 secondes.

Très pratique mais vaut mieux pas la perdre votre carte !

 

À l'entrée de chaque station vous devez passer des portillons:

 

train-1

 

Là, en entrant ou en sortant, vous validez avec votre carte PASMO/SUICA. À l'entrée ça va enregistrer la station et à la sortie ça va débiter la somme correspondant à la distance parcourue.

Le hic c'est quand vous vous êtes trompé de ligne, par exemple, et que vous voulez rebrousser chemin. BU-BU !! La carte refuse de repasser les portillons car il ne peut y avoir de trajet à couts zéro. Vous êtes donc obligé d'aller voir au guichet des portillons le brave responsable qui reinitialisera l'entrée de la carte (pas la somme dessus) pour ressortir sans encombres. Si vous ne faites pas ça ou si vous forcez le passage, elle ne passera pas aux prochains portillons non plus.

 

Mais alors oui. Si vous faites un aller-retour sur la même ligne sans sortir de l'enceinte de la gare (pour raccompagner des gens par exemple), et bien la carte ne comprendra pas. Pour elle, vous entrez et sortez de la même station et y'a erreur ! Alors vous allez voir le responsable et comme vous êtes un gaijin (étranger) qui comprend rien, il a la gentillesse de reinitialiser la carte avec un grand sourire. Trajet coût zéro. Ne faites pas ça chez vous :)

 

Martin

Commenter cet article

Alice 14/11/2010 00:49



Oui, mais on peut toujours jouer à l'idiot qui ne comprend rien à la vie et on sera pardonné....



neiloup 11/11/2010 09:41



rohhhh comment c est pas bien de donner des tuyaux pour frauder au japon, c'est comme si je disais d appuyer sur kodomo pour payer moitié prix et ignorer la petite musique qui se declenche aux
portiques ;)



Le Blog Nippon 11/11/2010 09:45



C'est pas une bonne idée. Quand on passe un ticket kodomo (enfant) dans le portillon, ça émet un petit son différent et ça allume une petite lampe spécial "kodomo", du coup le type qui surveille
les portillons le voit tout de suite. Ils ont pensé à tout :)