Kawagoe, la petite Edo

Publié le par Le Blog Nippon

blog-nippon107

Au fond, l'ancien clocher qui sonne toujours pour annoncer l'heure et dont le bruit ferait partie des 50 plus beaux sons du Japon selon le petit écriteau en dessous. Ah la la, ces japonais, ils adorent faire des classements improbables...

 

Il existe à 30 minutes en train de Tokyo, une petite ville au charme suranné qui ne figure que dans de rares guides francophones et qui pourtant mérite le détour. Au coeur de la vieille ville, les vieilles bâtisses ont été conservées et confèrent aux rues une atmosphère du 19ème siècle. Outre de jolis temples et sanctuaires, ce sont certainement ces magasins-entrepots appelés kura-zukuri qui en sont l'intérêt principal. Les lourdes tuiles de leurs toitures aussi épaisses que des murs découpent dans le ciel des formes que notre architecture occidentale ignore.

 

blog-nippon063

 

En arrivant dans la vieille ville, on est aussi frappés par la cohabitation des architectures du 19ème siècle japonaise et occidentales, nous rappelant à quel point cette période fut celle de l'ouverture au monde pour le pays du soleil levant. On s'y croirait ! La ville s'enorgueillit de son surnom : ko-edo, soit "la petite Edo" (l'ancien nom de Tokyo) et de son passé de cité prospère financièrement et culturellement. On y dit "il y a beaucoup de petites Tokyo dans le monde, mais il n'y a qu'une seule petite Edo." 

Avez-vous remarqué ces étonnants volets qui trônent lourdement sur les murs de ces maisons de marchands ?

 

blog-nippon062

Un rigolo puzzle qui protégeait les constructions des incendies si fréquents à cette époque.

 

Au Japon toute ville ou site a sa spécialité culinaire et Kawagoe ne fait pas exception. Ici on y prépare des douceurs à la patate douce, légume dont les japonais raffolent, et ne consomment à ma connaissance que sucré. Ce qui est rigolo, c'est que ce légume, ordinairement rose à chair orange chez nous, arbore au Japon une peau violette foncée et une chair jaune d'or. Et tous les produits qui en découlent (biscuits, pâtisseries, pâtes de fruit, crème glacée et cie) se doivent de combiner ces deux couleurs étonnantes. Si vous croisez une sucrerie violette et jaune, vous pouvez être sûr qu'elle est à la patate douce !

Voilà, il y aurait encore beaucoup à dire sur Kawagoe, mais ce sera tout pour aujourd'hui.

 

Anais

 

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ou à poser des questions !

Publié dans Sites Touristiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Grimpy 21/11/2010 16:54



Nous sommes en train de plannifier notre voyage au Japon, et cette destination en fera certainement partie ! Merci de nous faire découvrir ces coins moins touristiques. Si vous en avez d'autres,
n'hésitez pas ;-)



Le Blog Nippon 22/11/2010 15:31



Merci pour votre commentaire  


Bon voyage à vous !