Les enfants de Kamakura, la fête de 7-5-3

Publié le par Le Blog Nippon

Après un suberpe teaser la semaine dernière, je reviens pour vous parler de cette fête des enfants appelée "7-5-3", "Shichi go san" en japonais (littéralement 7-5-3, on ne vous cache rien), que nous avons croisé à Kamakura.

 

C'est aux alentours du 15 novembre que les parents emmènent leur enfants dans un temple Shinto afin d'accomplir leur rite de passage. Pendant l'épreuve, le garçon de trois ans doit sauter à l'intérieur d'un cercle en feu puis trancher la gorge d'une vierge afin d'en manger son foie encore palpitant.

 

 

3-5-7-2

Très belle photo des parents accompagnant leurs enfants à l'epreuve se déroulant dans le temple en hauteur.

Des paris sont aussi organisés sur les enfants qui pourraient chûter dans les bacs d'acides en bord de scène.

 

 

Sinon la véritable coutûme provient de la période Heian (794-1185) est reservée à la Cour, aux Nobles puis adoptée par la classe des Samouraï et enfin par le peuple (mais bien plus tard). À l'âge de 3 ans, chaque jeune garçon se faisait raser une partie des cheveux et relever les autres sur le haut de la tête afin d'adopter la coiffure traditionnelle et non plus une coupe libre.

À 5 ans, toujours, les jeunes garçons pouvaient porter pour la première fois un Hakama, ce pantalon très large (qui ressemble de loin à une jupe mais qui a beaucoup de classe).

Pour leur 7 ans, ce sont cette fois les filles qui purent échanger leur vulgaires cordes de ceinture par de magnifiques Obi, ces larges ceintures très décorées qui valent tout aussi cher que le Kimono lui-même.

 

 

3-5-7-3No Futur.

 

Avec le temps, certains rîtes ont été abandonnés, notamment celui des cheveux (heureusement !). Mais aujourd'hui encore, les enfants goûtent une larme de saké dans une coupelle et reçoivent un bonbon, en forme de grande sucette, dont le nom est "Chitose ame". Littéralement cela signifie "la sucrerie de mille ans" et comporte, sur son emballage en papier de riz -donc comestible aussi- une grue et une tortue qui sont, au Japon, symbole de longévité. Tout le souhait que peuvent avoir leur parent envers leurs enfants (et aussi qu'ils travaillent bien, dur, qu'ils entrent dans une université béton qui leur assurent gloire, succés, et aucune vie privée jusqu'à leur retraite à 80 ans ou ils bougonneront dans le métro devant les jeunes qui sortent avant eux).

 

3-5-7-4La photo, désormais élément majeur de ce rite.

 

 

De nos jours, les filles de 3 et 7 ans sont habillées avec un Kimono et un Hifu, une veste rembourré, et sont coiffées d'un chignon décoré d'une broche. Les jeunes garçons portent un Hakama et le Haori, une veste qui retombe sur celui-ci. Il peut arriver aussi que certains garçons soient habillés à l'occidentale.

 

3-5-7-1

 

Par contre, nous n'avons rien trouvé sur l'habit en dragon…

 

 

Martin

 

N'hésitez à laisser votre avis ou à nous poser des questions. Nous y répondrons avec plaisir et selon nos connaissances.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maia Trujillo 28/12/2010 17:49



Coucou! je me demandais si a une epoque les enfants faisaient vraiment ce que vous avez decrit a savoir sauter dans un cercle de feux, trancher la  gorge d'une vierge et manger son foie?!!!
si oui (lol) est ce que ce petit rite est simplement remplace par le fait de manger un bonbon de mille ans?


 



Le Blog Nippon 06/01/2011 11:38



Non, non, ce sont des blagues de Martin, hi hi.