Quartier lointain

Publié le par Le Blog Nippon

Blog-Nippon-4 1569

Notre appartement se trouve dans un joli petit dédale de ruelles et de maisonnettes délicieusement japonaises. À cinq minutes de marche, le quartier hyper vivant de Nakano, point stratégique s'il en est, puisqu'il est à 5 minutes de Shinjuku en train et que la ligne rapide qui y passe nous emmène aux quatre coins de la capitale en un rien de temps (Akihabara, le quartier dédié aux cultures manga et jeu vidéo est par exemple à une quinzaine de minutes, car la ligne coupe la ville en son centre.) Et c'est pas un RER qu'on attend 15 minutes sur le quai, hein. Jusque là, on a dû attendre 5 minutes max. Les arguments de la RATP avec leur trafic saturé à son maximum, ça les fait doucement rigoler, ici.

 

Quand on est arrivés, c'était la fête du quartier, le soir, les rues étaient illuminées de lampions rougeoyants et on entendait les tambours traditionnels résonner.

Blog-Nippon-4 1553

Dans le petit sanctuaire du coin, adultes et enfant dansaient autour d'une petite estrade vêtus de yukatas (les kimonos de toile légère qu'on porte l'été) et des petites échoppes de nourriture estivale. Cela nous a rappelé combien les japonais aiment faire la fête dès que l'occasion se présente. Tout est célébré, ici.

 

Notre rue, en pente, donne sur le cœur de Tokyo. On habite dans la maison avec l'escalier en fer. Et si vous êtes observateur, vous saurez reconnaître Martin-Chopper qui mange un onigiri en cachette. En cette période de l'année, il fait encore très chaud. Dans les 30°, mais avec une forte humidité qui nous donne l'impression qu'il fait bien plus chaud. Et même s'il pleut souvent et que des orages éclatent parfois le soir, cette ambiance "sauna" ou "étuve" dès qu'on quitte un endroit climatisé participe un peu au dépaysement du baroudeur français.

Blog-Nippon-4 1585

Commenter cet article